Patrimoine

L’enseignement patrimoine vise à :

  • Interroger l’objet patrimonial dans son espace de création, en le situant dans une chronologie générale de l’histoire des arts et dans le monde culturel d’aujourd’hui.
  • Développer une familiarité avec le patrimoine ainsi que la conscience de la diversité des héritages, riches de leurs contenus humains.
  • Sensibiliser à la fragilité du patrimoine et à la responsabilité de tous quant à sa sauvegarde.
  • Explorer les enseignements du lycée portant sur cette notion, en particulier les enseignements de l’histoire des arts en cycle terminal ; découvrir les nombreuses filières universitaires et les métiers qui étudient, valorisent, gèrent, développent le patrimoine dans toutes ses acceptions.

Cet enseignement d’exploration repose nécessairement sur la mise en activité des élèves, dans les diverses formes et modalités qui conviennent au projet. Le travail sur les compétences présentées ci-dessus se traduit par l’expérimentation de situations concrètes d’activité.

Forts des références esthétiques, culturelles et professionnelles apportées par les professeurs, les élèves recueillent et utilisent de manière méthodique et critique des sources diverses : collecte de témoignages et de matériau de première main, documents d’archives, sources bibliographiques, bases numériques du ministère de la Culture et de la Communication, matériaux divers en ligne, etc. Ils s’en servent pour réaliser des travaux ou productions susceptibles d’exercer ou d’enrichir les compétences propres au champ culturel et artistique, tout en développant leur créativité.

Comme tout enseignement d’exploration, l’exploration des patrimoines prend la forme d’un projet qui s’appuie sur le croisement d’un ou plusieurs questionnements avec un ou plusieurs lieux de référence et se décline en situations de travail pour les élèves. Les cadres ci-dessous proposent une liste de lieux observables dans l’environnement culturel du lycée, un ensemble de questionnements de référence et des propositions, indicatives, de situations concrètes d’activité. Le professeur (l’équipe) garde la responsabilité et la liberté de définir, dans ce même esprit, des questionnements différents au regard des spécificités du lieu d’observation auquel il décide d’adosser son projet d’enseignement. Chaque lieu est le centre d’activités diverses ; il est ainsi l’occasion pour les élèves d’approcher, par ces activités, des acteurs en situation professionnelle (artistique, scientifique, technique, économique, etc.).